Accueil > Bio > Biographie

Biographie

Originaire du Lac-Saint-Jean, , né en 1955, nourri, dorloté, élevé, et auto-promené à bicyclette sur les chemins cahoteux des grands parterres d’une nature enveloppante des territoires, servant de miroir reflétant l’imagination des hommes et des femmes qui s’y sont agrippé. Avant tout, je dois tout à mes parents adorables qui m’ont donné cette chance d’y découvrir le monde, mon monde. Papa était électronicien et, en plus de posséder son propre réseau de câblodistribution, faisait le commerce et la réparation des appareils électroniques de l’époque, essentiellement, des radios et des téléviseurs. Tant qu’à maman, elle voyait au bon fonctionnement du commerce.

Plus jeune, à l’adolescence je me suis initié à la photo argentique avec l’achat de mon premier reflex Mamiya MSX 1000. Mon père, vers le même âge, avait construit son petit studio de photographie et sa chambre noire. D’aussi loin que je me souvienne, soit vers les 11 nans, il était toujours, lors d’événements solennels ou historiques reliés à notre famille, en possession de son Polaroid Land Caméra modèle J66, ou de sa caméra super 8 Kodak. Je n’ai pas beaucoup utilisé les caméras qui me sont tombées entre les mains pour ces fonctions. J’aimais plutôt photographier ce qui se trouvait sur mon chemin : mes amis, les animaux de fermes et les voyages de pêche. Puis à la fin de l’adolescence, j’ai beaucoup ralenti mes activités photographiques pour aller étudier à l’extérieur de ma région.

Lors de cette période, j’ai été témoin de quatre grandes innovations révolutionnaires qui ont transformé ma vie : la télévision couleur, les appareils photographiques numériques, les ordinateurs personnels, le réseau internet.

Lorsque je suis revenu à la photographie je surfais déjà sur le faîte de cette vague. Sans jamais avoir étudié dans le domaine des arts visuels, j’en ai été séduit toute ma vie. Je suis donc un autodidacte qui s’est converti au numérique, pour être dans l’ère du temps, dans l’esprit de mon époque.

Je crois dur à l’influence de mes rencontres dans les livres de photographies, dans les films ou sur les murs des galeries d’art. Quand je regarde au travers du viseur de ma caméra, des images apparaissent à mes yeux et, en même temps, d’autres me viennent à l’esprit : Michel Brault, Isabelle Hayeur, Jean-Pierre Saint-Louis, François Jacob, Todd Hido, Edward Burtynsky, Yimou Zhang. À l’instar de ces artistes de l’image, l’émotion éveillée, non pas pure, mais associée à une humanité consciente, sociale, politique, me sert de guide dans mes exécutions. ’’ La magie ’’ a des tonalités bien ternes, je préfère ’’ l’âme agit ’’ , beaucoup plus lumineuse, pour réaliser mes photographies.