Accueil > Portfolio > Aux origines

Aux origines

AUX ORIGINES
(Extraits d’un corpus photographique en progression)

Mes émotions sont en dents de scie, entre expansion et confinement. Le sentiment d’équilibre ressenti depuis l’automne 2020, à la suite de la découverte de mes origines biologiques, et le sentiment de déséquilibre, à chaque nouvelle découverte d’une parcelle de moi-même. Une oscillation entre regain de certitude sur mon passé et réajustement de mes attentes pour le présent. Une personne n’est-elle pas faite de ses souvenirs du passé et de ses imaginations sur le réel ?

La photographie est liée à la mémoire et le territoire n’est que mémoire.

Avec la disparition d’une partie de l’idée la plus lisible du visage, ce personnage, en l’occurrence moi-même, à différents âges, se perd dans les couches successives, comme autant de replis sur soi, de territoires auxquels j’ai été exposés. Cela mène à quelque chose qui me fait penser que ces photographies sont semblables aux veines : des vaisseaux sanguins menant au cœur... des angles latents des souvenirs des traces des passages des mémoires, à la fois visibles ou invisibles, précis ou diffus.

Coller, dissimuler, superposer. Ces moments de visions, de vie, croisées sur le fil de mon existence, s’ajoutent les unes aux autres et acquièrent la force d’un élan aveugle d’automatisme, au gré de l’inspiration, à la merci de l’incertitude. Je me sens plus à l’aise de ne pas savoir ce que je fais. J’entre dans l’intimité de mon passé biologique devenu en partie accessible. J’y découvre mon ADN, l’appartenance à cette microscopique formule "ACTG", celle qui établit le territoire en moi, qui me positionne dans celui-ci.

De la petite molécule d’ADN (ACTG), à l’humain, puis aux mondes en évolutions, je vais passer mon futur à apprendre, interpréter, jouer, devenir.

ACGT-1
ACGT-2
ACGT-3
ACGT-4
ACGT-5
ACGT-6
ACGT-7
ACGT-8
ACGT-9
ACGT-10
ACGT-11
ACGT-12
ACGT-13
ACGT-14
ACTG-28