Arrêt sur image

Arrêt sur image
(corpus photographique - sélection)

La péninsule gaspésienne sauvage, bordée par la mer, inondée de couchers de soleil, belle comme le désir n’est en essence que couleurs. L’attention les met en scène, elles qui se dissimulent derrière un voile perceptible.

C’est en regardant ces vitrines toutes colorées que je me suis rendu compte qu’on pouvait voir, à la fois, à l’intérieur comme à l’extérieur, à causes des objets réfléchis par la surface du verre. Parfois, dû à un phénomène de physique optique, le verre permet le dédoublement de réflexion ou, encore, projette un kaléidoscope, créant une image fantôme décalée. Un souvenir latent attend.

Puis un jour, je me suis aperçu, au sens propre comme au figuré. Des souvenirs enfantins, au sens étymologique, apparaissent graduellement, imprimés sur ces films en super 8. Apparaissent devant ces vitrines, ces petits films de mon enfance. L’image se perd dans une autre, puis encore dans une autre et dans le temps. La conscience de l’artiste se manifeste d’une manière invisible mais inévitablement affective. Le " contenu " reflète maintenant directement le " sujet " en tant que présence perceptive.

sans titre no. 1
sans titre no.2
sans titre no. 3
autoportrait (d'après l'oeuvre ''Fleurs de mer'' (2016) de Gil Pître)
sans titre no.5
sans titre no. 6
sans titre no. 7
sans titre no.8
sans titre no. 9
sans titre no.10
sans titre no.11
sans titre no.12
sans titre no.13

Cliquer ICI pour envoyer un commentaire

Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Arrêt sur image